16 février 2011

Témoignage de François

Issu de Dassault Systèmes, François pratique la course à pied depuis une vingtaine d’années et a déjà participé à 20 marathons : Paris, New-York, Tokyo… et Berlin, prévu en septembre prochain. En 2004, il a également participé à un 100 km en Vendée (Chavagnes-en-Paillers). A la belle saison, il pratique un peu de VTT sur route, notamment pour se rendre au travail, alliant ainsi l’utile à l’agréable !



François, tu vas vivre cette année ta première Course du Cœur… raconte-nous ce qui t’a porté jusqu’à elle !


Cela faisait plusieurs années que j’en entendais parler tous les mercredis soir à la section athlétisme de St-Cloud (section commune Dassault Aviation et Dassault Systèmes). J’y retrouve des personnes qui viennent s’entraîner régulièrement, et certaines d’entre elles y ont déjà participé plusieurs fois. Lorsqu’elles racontent la course, on sent que c’est une aventure humaine qui les a beaucoup marquées… alors, forcément, ça m’a donné envie d’y participer !



Qu’est-ce qui te motive le plus dans cette aventure?


Le fait que ce soit une course différente de toutes les autres. Tout d’abord par le défi physique qu’elle représente : il faut gérer son effort sur plusieurs jours. J’ai beau avoir fait plusieurs épreuves, ce n’est pas le même challenge !


Le fait de courir en équipe est aussi différent des courses habituelles. C’est un aspect très motivant qui aide à se surpasser et qui donne certainement un côté plus convivial à la course.


Et puis… c’est une course qui aide à promouvoir une bonne cause. On ne la fait pas uniquement pour nous, c’est ce qui change des autres courses.



Comment se déroule ta préparation ?


Je continue mes entraînements à un rythme de cinq sorties par semaine : un cross tous les dimanches en compétition, un entraînement sur piste le mercredi soir et trois sorties de 45 à 50 minutes. Quelques échéances m’attendent encore avant la Course du Cœur, comme les championnats de France de cross à Paray-le-Monial , le semi de Bullion où je pourrai rencontrer les membres des autres équipes, et le semi de Rueil, prévu au mois de mars.


C’est aussi l’occasion d’en discuter avec ma famille et de me documenter pour pouvoir en parler autour de moi.

Aucun commentaire: