11 mars 2010

Antoine ... le doigt dans l'engrenage ...


Le doigt dans l’engrenage de la Course, par Antoine
Antoine à l'arrivée du semi-marathon de Paris dimanche dernier ...

L'objectif initial de l'année était de courir le semi-marathon de Paris. Une première mais un prolongement logique d'une première participation au Paris-Versailles. Sauf qu'un jour, à la machine à café, Anne-Sophie me dit: "Ah tu tombes bien, ils cherchent du monde pour la Course du Cœur". La machine à café, on veut y faire une pause, on en ressort souvent avec une action. Cette fois, cela relève de l'embûche. 

J'avais une vague idée de ce qu'est la course du cœur. Petit tour sur l'intranet, envoi d'un dossier de candidature. Rubrique "Performances et références chronométriques (exploits sportifs et records personnels)". Aucun ? 1h10 au Paris-Versailles ça compte? Sur un malentendu on verra bien …

Le malentendu arrive le 18 janvier. François m'inclut dans l'équipe. Quelques jours après, au vu de la rubrique "Équipe 2010" sur l'intranet, je me rends compte qu'il s'agit d'un gros malentendu. Il va falloir s'entrainer dur pour suivre le rythme. Et tout commence, la planification des séances d'entrainement, les premiers contacts avec certains membres de l'équipe, l'immersion dans le microcosme athlétisme du CE.

Vendredi 22 janvier, premier entrainement. Bruno annonce: "fractionné, 1km, 2km, 2km, 1km". Pourquoi pas. Heureusement la séance commence par attendre le reste du groupe sur la passerelle. Dès fois qu'en courant je n'arrive plus à parler, c'est le moment de profiter du temps mort pour en savoir plus sur la course, son déroulement, les différentes épreuves… Puis photo de groupe et vidéo. François est le premier interviewé, je ne note qu'il se "porte garant de la bonne forme des autres". Tout va bien alors! Ce n'est peut-être pas ce qu'il a dit, mais en tout cas c'est ce que j'ai bien voulu comprendre. 

On part en trottinant à Longchamp. Le reste de la troupe nous y rejoint. Top départ! Le principe? Tout aussi traitre qu'en randonnée: tout le monde part en même temps, celui qui arrive en dernier à la fin de l'étape a moins de temps pour récupérer. Je laisse les premiers courir largement devant, il serait malvenu de les provoquer dès la première séance. En réalité, ils sont inatteignables. Et puis mon objectif n'est pas de passer sous les 2h au marathon des sables, mais de finir entier la Course du Cœur.

Finalement ce premier entrainement se passe très bien. Les jambes ont bien suivi, l'équipe est accueillante! En cadeau de bienvenue Bruno me concocte un planning d'entrainement personnalisé.

La course commence dès maintenant. Affaire à suivre…

1 commentaire:

vedebe a dit…

Bravo Antoine ... tu ressembles de plus en plus à un coureur ...

Composition de l'équipe Groupe Dassault 2018

Le 10 novembre dernier se clôturaient les inscriptions des salariés du Groupe Dassault pour la prochaine Course du Coeur . Nous voyons au ...